de Lot Wekemans
Avec Virginie Kersaudy et Philippe Reyné
Mise en scène : Arlette Eymery-Glayze
Production de la Compagnie Illusoire Jardin de Montpellier
Un cimetière. Et pourtant la vie. Un homme et une femme. Un enfant qui n’est plus là. Et pourtant la vie… Des années après leur divorce, Elle et Lui se retrouvent sur la tombe de leur fils. Un mystérieux mais réel poison contamine le sous-sol, obligeant le déplace-ment des tombes. À partir de ce « fait divers » va naître leur nouvelle rencontre. Lui a refait sa vie, Elle n’a pas pu. Il regarde vers l’avenir, elle cherche à revivre le passé. Elle et Lui renouent un dialogue autour du deuil et de leur nécessaire reconstruction. La mort est ce qui les a séparés, la mort est ce qui les rapproche. Et pourtant la parole, es-sentielle à la survie de deux êtres brisés. Les mots, simples et durs, les regards fixes ou fuyants, les silences amers ou complices, les gestes tentés, ratés, tendres ou violents, la mort et pourtant la vie… tout cela compose l’essentielle potion contre le poison qui lie à jamais deux êtres en souffrance définitive et continuelle. Le texte de Lot Vekemans, riche de mots simples, est dépourvu de sensiblerie. Il raconte simplement la complexité des vies cassées face à la mort d’un enfant. Un spectacle dur , émouvant , qui prend aux tripes et dont on sort grandi.
Vendredi 10 avril 2020 à 20h45 - Théâtre de la Roële - reserver