« L’EFFORT D’ÊTRE SPECTATEUR »
Conférence brillante ou performance foireuse, un portrait déstructuré du spectateur de théâtre. Regard extérieur Flore Lefebvre des Noëttes, création lumière Éric Schoenzetter, régie lumière et son Anaïs de Freitas
Texte publié aux éditions Les Solitaires Intempestifs . Compagnie Les gens qui tombent
Pierre Notte, homme orchestre, auteur, metteur en scène, comédien, professeur, commence par se mettre les spectateurs dans la poche. L’œil bleu pétillant, il crée d’emblée une connivence avec le public, l’entrainant dans un marathon de réflexions sur le théâtre plein d’humour. Qu’est-ce qui rend le théâtre si différent du cinéma et de la télé ? Et surtout, qu’est-ce qui rend son spectateur si different ? Qu’attend-il ? A quoi s’expose-t-Il ? Les théories foisonnent, et pour ne pas faire ennuyeux, Pierre Notte s’abrite sous l’aile de nombreux dramaturges, comédiens, philosophes, cinéastes qu’il cite en passant. Il illustre son propos par une habile mise en scène, paie de sa personne, enfin bref, il emballe un public qui se rend au théâtre comme on rendrait les armes, parce que le théâtre c’est ce que l’on y apporte, mais c’est aussi de la magie et ce que l’on y trouve. LA PROVENCE
Samedi 08 février 2020 à 19h30 - Théâtre de la Roële - reserver