spectacles à l'affiche

« L’EFFORT D’ÊTRE SPECTATEUR »
Conférence brillante ou performance foireuse, un portrait déstructuré du spectateur de théâtre. Regard extérieur Flore Lefebvre des Noëttes, création lumière Éric Schoenzetter, régie lumière et son Anaïs de Freitas
Texte publié aux éditions Les Solitaires Intempestifs . Compagnie Les gens qui tombent
Pierre Notte, homme orchestre, auteur, metteur en scène, comédien, professeur, commence par se mettre les spectateurs dans la poche. L’œil bleu pétillant, il crée d’emblée une connivence avec le public, l’entrainant dans un marathon de réflexions sur le théâtre plein d’humour. Qu’est-ce qui rend le théâtre si différent du cinéma et de la télé ? Et surtout, qu’est-ce qui rend son spectateur si different ? Qu’attend-il ? A quoi s’expose-t-Il ? Les théories foisonnent, et pour ne pas faire ennuyeux, Pierre Notte s’abrite sous l’aile de nombreux dramaturges, comédiens, philosophes, cinéastes qu’il cite en passant. Il illustre son propos par une habile mise en scène, paie de sa personne, enfin bref, il emballe un public qui se rend au théâtre comme on rendrait les armes, parce que le théâtre c’est ce que l’on y apporte, mais c’est aussi de la magie et ce que l’on y trouve. LA PROVENCE
Tarif unique : 10,00 Euros
Vendredi 29 mars 2019 à 20h45 - Théâtre de la Roële - reserver
Comédie dramatique de Jean Claude Grumberg / Mise en scène de Célénie Crillon
Avec Claire Lise Claudon, Catherine Richard, Nathaie Legay, Anne Sophie Claudon, Renée Noircler, Noémie Werbicki, Marc Hertert , Eric Rudek, Nicolas Janel et Arthur Delestre/Félicien Leroy.
L'histoire se passe juste après que la guerre soit terminée, dans un atelier (celui de Mr Léon), comme le nom de la pièce l'indique. Dans cet atelier (de 1945 à 1952), travaille essentiellement des femmes. Ces femmes ont toutes des caractères bien différents. Madame Laurence par exemple est un peu hautaine, et hypocrite. Mimi, elle, est celle qui ose dire ce qu'elle pense, elle a la 'langue bien pendue', et fait rire ses collègues. Elle est jeune et pleine de vie. Une nouvelle femme, Simone, rejoint cet ate-lier où l'on fait des finitions sur les vêtements. Simone élève ses deux fils seule, et se bat pour que son mari soit reconnu déporté et décédé dans les camps de concentration pour pouvoir toucher une aide de l'Etat. Cette pièce nous parle de la guerre, de ce qu'il s'est passé pendant : l'antisémitisme, le génocide … Mais au-delà de cela, elle nous parle aussi des conséquences que la guerre a pu entraî-ner. Toutes ces femmes travaillent ensemble, et les bavardages sont loin d'être absents. Au fil de la pièce, entre rires et larmes, on apprend à connaître les caractères des différents personnages. Ces femmes nous rendent compte de ce qu'était leur vie pendant l'Occupation et juste après … Ces femmes ont des destins tous différents mais qui, finalement, se croisent. Des tranches de vie se suc-cèdent, on découvre dans cet atelier de la gaieté aussi bien que de la colère. De fil en aiguille des liens se tissent, et des complicités apparaissent.
Vendredi 05 avril 2019 à 20h45 - Théâtre de la Roële - reserver
Samedi 06 avril 2019 à 19h30 - Théâtre de la Roële - reserver
Vendredi 26 avril 2019 à 20h45 - Théâtre de la Roële - reserver
Samedi 27 avril 2019 à 19h30 - Théâtre de la Roële - reserver
Dimanche 28 avril 2019 à 16h00 - Théâtre de la Roële - reserver
dans le cadre de Jazz à Villers.

Le trio de Valérie Grachaire a enregistré en 2016 un album incontournable "Tribute to Ella" où sont revisitées les grandes compositions sublimées par Ella Fitzgerald. Mais le trio propose également des compositions de Jean-Yves Yung, sur lesquelles Valérie a écrit des textes. Une musique où l'improvisation sait se faire la part belle.
- Valérie GRACHAIRE : chant
- Franck AGULHON : batterie
- Jean-Yves YUNG : orgue
Vendredi 17 mai 2019 à 20h30 - Théâtre de la Roële - reserver
 Tarif unique : 10,00 Euros